Aide-soignant en Ehpad, l’indispensable maillon.

Le métier d’aide-soignant(e) est un métier riche émotionnellement, physiquement, psychologiquement. Métier empathique, d’entraide, d’appartenance à une équipe pluridisciplinaire pour le bien-être du résident et pour l’accompagner au mieux.

L’aide-soignant(e) est en contact permanent avec le résident et sa famille. C’est lui qui fait vivre cette personne dépendante. Il a la responsabilité des soins intimes et de la prévention des escarres, de l’alimentation de celui qui a des troubles de la déglutition, de la marche de celui qui ne sait plus marcher seul. Chaque acte de la journée doit aussi être un acte d’animation. L’aide-soignant(e) est hautement concerné par le soin relationnel auquel il doit être formé.

Le métier d’aide-soignant requiert un grand nombre de qualités, savoir-faire et compétences.
Concernant la condition physique, il faut avoir de la force pour aider les patients à se déplacer ou changer de position et pour travailler à un rythme soutenu. Il doit se montrer sociable et rassurant car c’est souvent lui qui recueille les confidences. Très sollicité, il doit en outre être à l’écoute de l’équipe médicale et disposer d’un bon esprit d’équipe.
Le travail d’aide-soignant nécessite de la méthode pour pouvoir maintenir les chambres en ordre et un rythme régulier pour les repas.

Côté savoir-faire spécifique aux métiers du soin et de la santé, l’aide-soignant doit mettre en application quotidiennement ses compétences acquises lors de la formation.